Trésorier du BDE, une année mouvementée

par Gwendal Peytavin — automne 2023

En 2022-23, j’ai endossé le rôle de trésorier du Bureau Des Étudiants. Entre la gestion des comptes et l’organisation du festival Archiculture, cette année riche en émotions m’aura permis de vivre pleinement mon expérience de l’engagement étudiant.

ensemble de l’équipe du BDE 2022-2023

En juin 2022, des amis décident de se lancer dans l’aventure du BDE pour l’année à venir. Je décide alors de me joindre au mouvement. Une petite partie de l’équipe seulement est composée par des amis proches, ce qui a pu être un peu déstabilisant au début sachant qu’on allait devoir organiser un événement important et qu’une bonne entente générale allait donc être nécessaire. Cependant je voyais également cela comme une opportunité de développer de nouvelles relations en dehors de mon cercle habituel.

Ma mission au sein du BDE a été la gestion de la trésorerie. Notre association regroupe certaines associations trop petites pour être indépendantes, il fallait alors s’occuper d’un côté des comptes du BDE mais également assurer le suivi des autres associations, notamment la Baravane qui nécessitait des actions hebdomadaires (compter et renouveler la caisse).

En parallèle de mon rôle de trésorier, j’ai donc participé à l’organisation du festival Archiculture qui a lieu tous les ans à l’ensa Nantes. Dès le départ nous avions une certaine pression concernant le financement du projet, le festival de l’année passée ayant connu quelques périodes compliquées notre but était d’arriver à mener à bien cet événement tout en assurant un équilibre financier. Nous avons alors cherché des subventions auprès de divers organismes pour s’assurer une base, et les produits des billetteries et ventes diverses lors de l’événement permettraient d’équilibrer le tout.

De mon côté, ayant accès aux comptes et étant en charge des transactions, j’avais d’autant plus conscience des sommes en jeu ce qui ajoutait une pression du fait qu’une grande partie de nos revenus allait dépendre des ventes de billets et donc de la présence ou non des étudiants.

Malheureusement, mes craintes se sont en partie confirmés avec le concert dont le nombre de places vendues fut bien inférieurs à nos attentes. Le festival était déjà lancé et il fallait maintenant dans tous les cas aller jusqu’au bout et proposer aux personnes présentes un événement à la hauteur de leurs attentes. De ce côté-là, notre mission a été un succès, aussi bien au niveau organisation de la semaine ou des retours du public, nous étions fiers de nous. Cependant, la semaine était passée et il fallait maintenant trouver rapidement des moyens de gagner l’argent qui allait nous manquer pour clore ce chapitre sans problème. Une période plus compliquée a donc suivi le festival durant laquelle il a pu être difficile de réussir à motiver tout le groupe pour s’investir dans des activités pour rattraper notre retard financier.

Malgré ce passage difficile, cet événement reste pour nous tous un très bon souvenir et une expérience qui nous a énormément appris. Cette année aura été pour moi très enrichissante, à la fois d’un point de vue technique avec toutes les compétences liées à la gestion des comptes et l’organisation d’un festival, mais surtout d’un point de vue humain avec les réunions hebdomadaires, les moments de doute, de questionnement et tous les moments de partage que l’on a pu vivre dans ce local BDE.

Concert de la 14e édition d’Archiculture